les internettes

LES INTERNETTES

Vidéo de lancement des Internettes et du hashtag #YoutubeusesDay

POURQUOI ?

Peu de rôles modèles.

On en revient à la première question. Difficile de citer 5 chaînes de femmes sur YouTube sans prendre quelques minutes de réflexion. Dans le Top10 des vidéastes les plus connus, on ne peut pas dire que les femmes rayonnent par leur présence. Nous, Les Internettes, nous pensons que la création est un cercle vertueux. Et que plus nous verrons de femmes vidéastes, plus cela encouragera d’autres personnes à se lancer.

point rouge

Un problème structurel de Youtube.

YouTube n’est pas une plateforme éditorialisée. Les contenus recommandés aux utilisateurs sont basés sur de savants algorithmes qui favorisent les formats courts, les tops et les visionnages précédents des internautes. Quand on navigue de vidéo en vidéo sur YouTube, on est donc rapidement pris.e dans une clôture informationnelle ou une bulle d’information. Il suffit donc de quelques vidéos de Cyprien pour ne recevoir que des recommandations de chaines animées par des hommes et croire que les femmes vidéastes sont un épiphénomène.

Une surmédiatisation des “Youtubeuses beauté”.

Le succès des “YouTubeuses beauté” est incontestable. Et tant mieux pour elles ! Mais les vidéastes beauté sont des exemples forts de la standardisation éditoriale de YouTube.
Régulièrement mises en avant dans les conventions et analysées dans les médias, elles représentent la partie visible de l’iceberg. Car sous la mer, des vidéastes féminines de talent bousculent aussi la création sur Internet dans une multitude de domaines comme les sciences, le gaming, les sujets de société, l’art... mais elles font moins de bruit.

point rouge

Une crise de légitimité.

On a tou.te.s cette petite voix dans notre tête qui nous persuade que ce que nous faisons ne sera jamais assez bien. Peu encouragées à se lancer dans la création vidéo sur le web, les femmes ne font pas d’exception à la règle et sont en proie à de nombreux doutes.

La peur d’être jugée, insultée, menacée.

Faire une vidéo sur le web, c’est exposer son image et son mode de vie aux yeux de milliers d’anonymes. C’est le jeu !
Par contre, recevoir au quotidien des insultes sur son physique, sa condition de femme, être harcelée en ligne et lire des menaces de mort, là, ce n’est plus un jeu. C’est pourtant le quotidien de nombreuses femmes qui font des vidéos, tout comme les hommes sont enjoints à justifier de leur virilité entre deux « PD ». Forcément, quand on hésite à se lancer, ça calme.

pouce rouge

NOTRE DÉMARCHE

En soirée, en convention, dans notre job, on partageait toutes le même constat. Et la petite goutte d’eau a fait déborder le vase.

Alors on s’est lancées. Un soir, autour de chips, on s’est dit :

OK, ON FAIT QUOI ?

Ça a commencé par une page Facebook. Deux fois par jour, on y partage des vidéos de femmes qui elles aussi écrivent, tournent et montent. Et pour le moment, ça marche pas trop mal, une dizaine de milliers de personnes nous a rejoint.

Maintenant, on peut commencer à voir plus grand. Un docu, des événements, des interventions sur la place des femmes dans la vidéo sur le web... Nous mettons tout en œuvre pour concrétiser plein de projets dans les mois à venir !

Les femmes ont du talent et elles ne sont pas là pour prendre la place des hommes. Elles apportent de la fraîcheur, de la créativité, une vision et des sujets propres. Et parce que ce sont des êtres humains, elles ont le droit d’avoir autant de visibilité que les hommes.

CE QU'ON CROIT, C'EST QU'INTERNET N'EST PAS UNE RESSOURCE LIMITÉE.

Contrairement à la télévision qui a une grille des programmes restreinte, les créateurs sur Internet se partagent un gâteau d’une taille infinie, dont les parts ne réduisent pas à mesure que de nouveaux talents émergent.

ADHÉRER

On a beau consacrer bénévolement nos week-ends et nos soirées à la cause... L’argent, c’est toujours le nerf de la guerre. Chacune de nous a investi de l'argent dans l’association mais pour passer à la vitesse supérieure, on a besoin de vous ! Avec seulement…

10 adhésions

On peut rembourser les frais de création de l’association.

25 adhésions

On peut payer de la brioche et des jus de fruits au prochain goûter des adhérent.e.s.

50 adhésions

On peut organiser une formation pour des femmes vidéastes autre part qu’à Paris.

100 adhésions

On s’imagine déjà monter un camp d’été thématique avec des adhérentes qui ont quelques jours pour lancer leur première vidéo.

En adhérant aux Internettes, vous contribuez à soutenir la création vidéo des femmes sur le web. Mais ce n'est pas tout ! On vous a prévu de chouettes contreparties :

Votre prénom ou pseudo sur le wall of fame de notre site internet

Newsletter

Un abonnement à notre newsletter #off mensuelle

Apéros

Une invitation spéciale à nos apéros des adhérent.e.s

Évènements publics

Des pré-inscriptions à nos événements grand public, 1 ou 2 jours avant tout le monde

Les adhérentes des Internettes ont en plus la possibilité de participer gratuitement à des masterclass de tous niveaux.

Pour être totalement transparentes avec vous, tout l’argent récolté est injecté dans les projets de l’association. Aucune de nous ne touche une seule piécette. D’ailleurs, chaque année, en tant qu’adhérent.e.s, vous serez invité.e à notre assemblée générale. Nous vous devrons un rapport financier détaillé ainsi qu’un rapport d’activité. On a un peu la pression !

Alors, vous êtes prêt.e.s à participer à l’aventure des Internettes ?

QUI SOMMES-NOUS ?

L'ÉQUIPE

Amélie

AMÉLIE

Journaliste

Léa

LÉA

Réalisatrice / vidéaste

Mélanie

MÉLANIE

Réalisatrice / vidéaste

Amélie Van Waerbeke

AMÉLIE

Étudiante en multimédia / développeuse

Lou

LOU

Vidéaste

Miquette

MIQUETTE

Photographe / Journaliste

Cy

CY.

Graphiste / Illustratrice

Margaux

MARGAUX

Rédactrice culinaire

Sophie

SOPHIE

Vidéaste

Jeanne

JEANNE

Étudiante

Marie

MARIE

Communicante

SUIVEZ-NOUS !

@LESINTERNETTES

@LES1TERNETTES

enveloppe

Pour nous contacter, c'est par ici !

hello[at]lesinternettes.com